Vous êtes ici

Quand Baudouin rencontre Judith

l’amour en plein Moyen-Âge arrageois

Publié le

10/02/2021 - 15:37

Autres temps, autres façons d’aimer. Pour Baudoin Ier dit Bras de Fer et Judith de France, l’amour n’a pas été un long fleuve tranquille. Une histoire à la fois mouvementée et romantique entre un guerrier bardé de fer et une princesse aussi belle que savante. Une histoire qui plonge ses racines en l’an de grâce 862 en plein Haut Moyen-Âge.

Judith, fille de Charles le Chauve,  n'a pas encore vingt ans mais est déjà la veuve de deux rois de Wessex, un des royaumes d’Angleterre, quand elle revient en France afin de vivre à la Cour. L’histoire raconte que son père son l'envoya au monastère de Senlis, où elle devait « rester sous sa protection et sous la tutelle épiscopale, avec tous les honneurs dus à une reine, jusqu'au moment où, si elle ne parvenait à rester chaste, elle pourrait contracter l'union la plus convenable et la plus légale ».


Sauf que les desseins du père seront mis à mal. A cette époque trouvères et ménestrels célèbrent les hauts faits de Baudouin Bras-de-Fer qui a établi sa résidence à Arras.


L’histoire diverge selon les versions. Pour les uns, la belle Judith accourt  de Senlis, travestie en homme, et se jette dans les bras du héros qui devient alors la souche des comtes de Flandre, auxquels Arras a si longtemps appartenue.
Pour d’autres, Baudouin aurait enlevée la belle avec l’aide du frère de celle-ci, le prince Louis. Même si la méthode semble diamétralement différentes, il semble que Judith ait l’ai suivi de son plein gré.


A la suite de cela, Baudouin et Judith se marient secrètement. Le père de l’épousée ne voit pas cette union d’un bon œil. Là encore l’histoire diverge.  


Une version relate comme souvent au Moyen-Âge, une bataille qui se serait déroulée au Mont-Saint-Eloi entre le village d’Acq et la ferme Bertonval près d’Arras.


La seconde version prend un tournant plus politique. Suite au mariage, l’excommunication est prononcée par une assemblée d’évêques réunie à Soissons. Baudouin et Judith gagnent alors Rome et plaident leur cause auprès du pape Nicolas Ier. Le pontife intercède longuement auprès du roi de Francie Occidentale, qui finalement se laisse convaincre. Le mariage est alors solennellement ratifié à Auxerre, en l’absence toutefois du roi.
Baudouin alors plein de sagesse et pouvant difficilement se passer du consentement de son beau-père se met en devoir de l’apaiser et de le contenter. En 863, Baudouin rend hommage au roi Charles et devient alors comte du royaume, investi du pays entre Somme et Escaut.


Aux côtés de Judith, et avant sa mort, Baudouin Ier fortifie Arras. Sous sa protection la cité se relève. De nombreuses habitations se regroupent autour de l’abbaye.

 

Ressources bibliographiques : Arras, Histoires et Légendes de Robert Dumont.

Légende photos :
Baudouin et Judith.
L'investiture de Baudouin Bras de Fer, Ier comte de Flandre, par Charles le Chauve

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage