Vous êtes ici

Archéologie : quels mystères recèlent le sarcophage ?

Publié le

24/01/2021 - 19:46

Ce n’est pas tous les jours que les agents municipaux mettent au jour un sarcophage en plomb de 400 kilos. Une découverte archéologique majeure pour Arras faite à l’occasion d’un chantier de fouilles préventives mené sur la friche de l’ancien supermarché Simply Market, rue Georges-Auphelle.

Une trouvaille de poids du service archéologique de la Ville opérée sur une ancienne nécropole datant du Bas-Empire. 

Le 21 septembre, avec l'aide d'une entreprise spécialisée, les archéologues ont exhumé le sarcophage. A l'intérieur, un squelette non-identifié.

Décoré de quelques monogrammes en forme de croix, (des chrismes) le tombeau date vraisemblablement du IVe siècle selon Mathieu Beghin, responsable du service Archéologie à la Ville. Afin d’en découvrir davantage sur le sarcophage et son mystérieux occupant, Mathieu Beghin a procédé à l’ouverture du sarcophage mardi 19 janvier à la Maison de l’archéologie de Dainville. En effet, dans le cadre d’un partenariat noué avec le Conseil départemental depuis 2019, le sarcophage avait pris la direction de la Maison de l’Archéologie du Pas-de-Calais. 

Effectif depuis 2019, le partenariat entre le Département et la Ville d’Arras invite à la prise en compte de l’archéologie dans les projets d’aménagement, à la collaboration scientifique autour des compétences spécifiques et propres aux deux services archéologiques ou encore à la mise en œuvre de projets de valorisation. Ainsi, des équipes mixtes sont d’ores et déjà engagées sur un certain nombre d’opérations comme le diagnostic archéologique actuellement conduit sur le chantier de reconstruction du Service départemental d’Incendie et de secours d’Arras. La convention offre enfin la possibilité de répondre conjointement à des marchés de fouilles archéologiques.

Les premiers résultats de l’étude menée par un spécialiste en anthropologie sur les ossements révèlent que l’individu retrouvé serait un homme âgé entre 25 et 35 ans et mesurant environ 1,80m. Il souffrait de caries dentaires et aurait été victime d’une hémorragie, des traces de sang ayant été retrouvées au niveau de sa colonne vertébrale. Des études vont désormais être menées afin d’en découvrir davantage sur cette découverte, tant sur le plan archéologique, qu’anthropologique. Elle permettront peut-être de dire qui est cet homme d’Arras, comment il a vécu et comment est-il mort. Une exposition doit voir le jour d’ici plusieurs mois afin de présenter les résultats des recherches des archéologues et anthropologues. 

Ajouter un commentaire

contact

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Envoyez-nous un message

Mairie d'Arras

Place Guy Mollet
BP 70913 - 62022 ARRAS Cedex

Du lundi au vendredi :
8h-12h15 et 13h45-17h (18h le mercredi)
Le Service Etat Civil est fermé le jeudi matin
 

Allo Mairie
Votre Mairie joignable
7J/7 - 24H/24

Renseignements, démarches administratives, propreté, voirie, éclairage public, incivilités, dégraffitage